carpes koï

Les carpes japonaises, de plus en plus appréciées

Contrairement à ce que son nom peut laisser entendre, la carpe japonaise n’est pas réellement originaire du Japon. Pour être tout à fait précis, c’est en Chine que l’on trouve les premiers écrits faisant mention de ce fameux poisson, et ce vers 500 avant JC.

Puis c’est vers 200 avant JC que la carpe koï (autre nom donné à la carpe japonaise) fit son apparition dans les eaux nippones, à la suite des invasions menées par les Chinois.

Prisée depuis fort longtemps dans les pays asiatiques pour la saveur de sa chair, ce n’est qu’après la Seconde Guerre Mondiale que le marché de la carpe koï s’est développé dans le reste du monde.

Après ce petit rappel historique, venons-en aux présentations :

La carpe japonaise est un poisson d’eau douce. Du fait de sa taille (certains spécimens peuvent atteindre jusqu’à 80 cm), on pourrait imaginer qu’elle est un redoutable prédateur. Mais il n’en est rien ! Au contraire, c’est un poisson plutôt paisible, à tendance herbivore.

Autre spécificité, les carpes koïs vivant en captivité doivent impérativement être maintenues en extérieur, dans des bassins ou des étangs.

Durant l’hiver, quand la température de l’eau avoisine les 6 à 8° C, elles entrent dans un état de semi hibernation, ne bougeant et ne se nourrissant presque plus. Plus les températures remontent, plus elles retrouvent leur vivacité et leur appétit.

Vous l’ignorez peut-être, mais les carpes japonaises sont très prisées. Et certains collectionneurs n’hésitent pas à débourser des centaines de milliers de dollars pour acquérir des spécimens dont l’esthétisme les rend très rares.

Le marché de la carpe koï est segmenté en trois classes. La classe A, la plus appréciée et donc la plus onéreuse, regroupant les poissons provenant exclusivement du Japon. Issus des meilleures lignées de géniteurs, ils grandissent dans des élevages de renom qui continent de pratiquer un savoir-faire ancestral.

Au cas où vous vous sentiriez l’âme d’un collectionneur, sachez que la carpe japonaise la plus prisée est le tancho. Elle est blanche avec une unique tâche rouge sur la tête (qui n’est pas sans rappeler le drapeau nippon, curieux, non ?).

Les autres sous-espèces de carpes japonaises peuvent être rouge, jaune, noire, etc.

Enfin, sachez que ces poissons ont une durée de vie moyenne de 20 ans.

Les publications similaires de "Au fil de l'eau"

  1. 27 Janv. 2016Les carpes ont besoin d'une eau claire !934 hits
  2. 29 Nov. 2015Quelle pompe pour quel type de poisson ???851 hits
  3. 19 Oct. 2015Y a-t-il des bassins spéciaux pour les Koi ?829 hits
  4. 17 Juil. 2015Quel bassin pour quel type de poissons ?1483 hits
  5. 16 Déc. 2014Le dossier des bassins de jardin1067 hits
  6. 6 Nov. 2014Les bassins des carpes koi1620 hits