carpes koï

Taisho-Sanke

Sanke

Parmi toutes les variétés de carpes Koï existant maintenant, il y a le Taisho-Sanke qui se distingue des autres par ses couleurs qui sont le blanc, rouge et noir. D’ailleurs, Sanke signifie tricolore dans son pays d’origine.

Elles sont apparues pour la première fois au Japon vers la fin du XIXème siècle, début de XXème, dû à des croisements effectués entre deux variétés de carpes. Depuis ce temps, les motifs ont évolué pour être, aujourd’hui, parfaitement réparties sur tout le corps.


Il existe des motifs très différents pour chaque variété de Sanke, notamment, que la tête doit être dépourvue de marque sumi (noire), le Hi (rouge) ne doit pas descendre sous les yeux. Le noir se superpose aux autres couleurs mais celles-ci doivent restées très nettement visibles et le blanc doit, également, être irréprochable. Chaque spécimen a des règles de couleurs qui lui sont propres.


De toutes les carpes Koï, celle-ci est une des plus appréciée dans le monde, elle permet d’obtenir des bassins d’extérieur très colorés, pour le plus grand plaisir des yeux.
 

Les publications similaires de "Les variétés"

  1. 11 Juil. 2018Les variétés de Koï les plus rares1616 hits
  2. 25 Sept. 2014Kohaku2266 hits
  3. 19 Sept. 2014Showa-Sanshoku1771 hits
  4. 16 Sept. 2014Tancho1890 hits
  5. 13 Sept. 2014Chagoi1979 hits